Souffrance au travail : une étude jette un pavé dans la mare

Samotrace, un réseau de médecins du travail, vient de publier une enquête sur le mal-être au travail des salariés dans la revue Santé et stratégies de janvier. Pour la première fois, elle couvre un large éventail de professions.

La souffrance au travail touche les salariés de tous les secteurs. Longtemps taboue, la question snsible du mal-être des salariés au travail est reconnue, peu à peu, comme un problème de santé publique à part entière. En novembre 2008, syndicats et patronat signaient un accord sur le stress au travail.

Une étude très approfondie sur le sujet jette un nouveau pavé dans la mare. Dévoilée par la revue Santé et stratégies dans son édition de janvier, et relayée par Le Monde, cette vaste enquête sur les risques psychosociaux au travail couvre, pour la première fois, un large éventail de professions. Pour cela, de janvier 2006 à mars 2008, 6 050 salariés des régions centre, Poitou-Charente et des Pays de la Loire ont répondu à quelques dizaines de questions. L’enquête est aussi actuellement en cours dans le Rhône et dans l‘Isère.

Cette étude épidémiologique inédite sur les risques psychosociaux au travail repose sur Samotrace (Santé Mentale Observatoire Travail), un réseau de médecins du travail volontaires. Leur objectif : à terme, la mise en place d’un système de surveillance de la santé mentale en lien avec le travail au niveau national.

Premier constat de cette étude : es salariés de tous les secteurs sont touchés par la souffrance au travail. Certains secteurs étaient connus depuis longtemps pour leur pénibilité physique (construction, industrie…). D’autres concentrent une part élevée de salariés manifestant des symptômes « dépressifs ou anxieux » : la fourniture d’énergie, les banques, mais aussi les activités financières, l’administration publique, et les services collectifs.
Autre enseignement, de taille, la souffrance mentale au travail affecte plus nettement les femmes que les hommes : 37% des femmes contre 24% pour les hommes. Cet écart est d’autant plus manifeste par secteurs : près d’un tiers des hommes sondés déclarent leur mal-être au travail dans des secteurs la production et la distribution d’électricité, de gaz et d’eau, l’administration publique, et les activités financières. Dans ces mêmes secteurs, plus de 40% des femmes salariées sont affectées par le malaise au travail. Cela concerne également en moyenne 35% des salariées sondées (conte en moyenne 20% des hommes) dans l’industrie manufacturière, les transports et la communication, le commerce, les réparations automobiles et d’articles domestiques, l’immobilier, la location et les services aux entreprises, la santé et l’action sociale, ainsi que la construction. Quelles formes revêt ce malaise au travail ? 5% des salariées sondées déclarent avoir subi des violences physiques (contre 3,2% des hommes), et un peu plus de 16% ont connu des humiliations ou des menaces, contre 11,6% des hommes sondés. Autre phénomène qui découle de ce malaise au travail, l’alcoolisme, essentiellement masculin. Il est surtout présent dans le secteur de la finance (16,4% des salariés sondés), ainsi que les services collectifs, sociaux et personnels (17%).

Source : Capucine Cousin | LEntreprise.com

Pour aller plus avec lentreprise.com :

[INRS] La prévention au volant en animation

La prévention au volant en animation

L’INRS propose en téléchargement l’animation « Le colis » pour inciter les conducteurs à sécuriser les chargements à bord des véhicules utilitaires. Courte, humoristique et sans parole, elle peut être utilisée facilement pour des actions de sensibilisation ou de formation. Elle montre l’importance de l’aménagement du véhicule et de l’arrimage des charges.

[INRS] L’étiquetage des produits chimiques évolue

Les règles de classification, d’emballage et d’étiquetage des produits chimiques en Europe vont changer. Le règlement dit « CLP » vient d’être adopté par le Conseil de l’Union européenne. Après sa publication, ce texte s’appliquera aux secteurs du travail et de la consommation dans tous les Etats-membres de l’Union.

A l’origine de cette nouvelle réglementation, le Système général harmonisé. Le SGH est un ensemble de recommandations internationales en matière de classification et d’étiquetage des produits chimiques adoptées par le Conseil économique et social des Nations unies.

Le règlement CLP permet la mise en application du SGH en Europe pour les secteurs du travail et de la consommation.

Le règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging) a été adopté le 28 novembre 2008. Outre la définition des nouvelles règles de classification, d’emballage et d’étiquetage, ce texte prévoit l’établissement d’une liste de substances possédant une classification et un étiquetage harmonisés au niveau européen ainsi que la mise en place d’un inventaire des classifications et des étiquetages partiellement consultable en ligne. Il fixe également, pour les fabricants ou importateurs mettant sur le marché des substances, une obligation de notifier certaines informations à l’Agence européenne des produits chimiques.

Principaux changements à venir :

  • nouvelle terminologie (par exemple, on ne parle plus de «
  • préparation » mais de « mélange »),
  • nouvelle définition des dangers,
  • nouveaux critères de classification,
  • nouveaux éléments d’étiquetage (pictogrammes, mentions de danger, mentions d’avertissement…).

Ce nouveau texte entrera en vigueur, dans l’ensemble des Etats membres, 20 jours après sa publication au Journal officiel de l’Union européenne. Une période de transition va permettre une mise en œuvre progressive de ce nouveau système de classification, d’étiquetage et d’emballage qui abrogera, en 2015, les directives européennes actuellement appliquées.

De nouvelles règles, de nouvelles classifications, de nouvelles étiquettes avec lesquelles il convient de se familiariser, dès aujourd’hui : l’apparition d’un nouvel étiquetage risque de provoquer une perte de repère chez les salariés. L’employeur devra donc les former au plus vite à la lecture des nouvelles étiquettes.

Pour en savoir plus, consultez le dossier sur le SGH.

Nouvelle campagne téléphone au volant

Du 30 novembre au 21 décembre 2008, une campagne de prévention nationale souligne que l’inattention engendrée par l’usage du téléphone au volant peut avoir des conséquences dramatiques sur la route.
Téléphoner en conduisant multiplie par 5 les risques d’accident.

source : le site de la sécurité routière

aRiskan : Connaître et maîtriser les risques

aRiskan assistance en cartographie globale des risques
1. Pourquoi connaître et gérer les risques est-il indispensable aujourd’hui ? Gérer et agir, c’est prendre des risques. Si les risques n’existaient pas, il n’y aurait ni succès ni échec. Il n’y aurait pas d’action et les objectifs des organisations, publiques ou privées, ne seraient pas atteints ! Risque et opportunité sont d’ailleurs identiques. Le premier est craint, le second est recherché, mais ce ne sont que les deux catégories des conséquences inéluctables d’un futur incertain. Mais agir, ce n’est pas prendre n’importe quels risques. C’est prendre consciemment des risques mesurés et maîtrisés. Gérer ses risques, c’est savoir les identifier, les quantifier, les réduire de façon économique, puis éventuellement financer leur gravité résiduelle. Toute organisation (entreprise, collectivité, association) a des objectifs et des obligations. Les premiers sont fixés et attendus par ses actionnaires, clients, membres, les seconds le sont par la Société et (…) Lire la suite…

Phrases de Risques et Toxicité, de Sécurité et de propriétés des substances

PRODUITS DANGEREUX

Des fiches de données de sécurité selon 91/155/CEE peuvent être obtenues pour tous les produits.

PROPRIÉTÉS DES SUBSTANCES : LES INDICATIONS EN « F »

Les indications concernent le stockage et la manipulation des produits chimiques. Les connaissances relatives à certaines propriétés et les mesures correspondantes garantissent le maintien de la qualité d’un produit et contribuent ainsi à la sûreté des manipulations.
Ces indications figurent intégralement sur l’étiquette. On les trouvera sous la désignation abrégée Fn.

Phrases F

  • F1 Sensible à l’air et à l’humidité.
  • F2 Sensible à l’air et au C02.
  • F3 Hygroscopique
  • F4 Ne pas chauffer au-dessus de …°C.

1 10°C
2 20°C
3 30°C
4 40°C
5 50°C
6 60°C
7 70°C
8 80°C
9 90°C
10 100°C
11 110°C
12 120°C
13 130°C
14 140°C
15 150°C

  • F5 Produit sec peut exploser.
  • F6 Réagit avec des acides.
  • F7 Conserver sous CO2.
  • F8 Photosensible.
  • F9 Conserver sous azote.
  • F10 Conserver sous argon.
  • F11 Conserver sous gaz inerte.
  • F12 Agiter avant l’usage.
  • F13 Sent mauvais.
  • F14 Attention aux indications de sécurité.
  • F15 Ne pas conserver longtemps.
  • F16 Se décompose facilement.
  • F17 Peut exploser en décomposant.
  • F18 A manipuler par personnel qualifié.
  • F19 Lacrymogène.
  • F20 Ne pas absorber.
  • F21 Sensible à l’humidité.
  • F22 Conserver à l’abri de la lumière et de la poussière.
  • F23 Sensible à l’air.
  • F24 Spontanément inflammable avec de l’alcool.
  • F25 Conserver sous CO.
  • F26 S’assurer avant la distillation de l’absence de peroxides.
  • F27 Rafraîchir avant d’ouvrir.
  • F28 Peut devenir nuageux (Polyformaldehyde).
  • F29 Spontanément inflammable à 1’état sec.
  • F30 Sédiment inévitable.
  • F31 Ne pas ouvrir de force.
  • F32 Eviter le contact avec des sels de métaux lourds, surtout des sels ferreux.
  • F33 Provoque du collapsus de la tension artérielle.
  • F34 Sensible au CO2.

—–

PHRASE DE RISQUES ET TOXICITÉ : PHRASES « R »

Les produits dangereux sont marqués à l’aide de symboles de risques, de phrases risques (phrases R) et de conseils de sécurité (phrases S) conformément aux directives de la Commission de la CEE. Ces informations figurent sur les étiquettes des produits et dans le catalogue, l’étiquette étant déterminante et reflétant la situation de la législation et le niveau des connaissances. L’absence d’une mise en garde ne veut pas dire que le produit est inoffensif. Ces phrases « R » peuvent être combinées.

Phrases R

  • R1 Explosif à l’état sec.
  • R2 Risque d’explosion par le choc, la friction, le feu ou d’autres sources d’ignition.
  • R3 Grand risque d’explosion par le choc, la friction, le feu ou d’autres sources d’ignition.
  • R4 Forme des composés métalliques explosifs très sensibles.
  • R5 Danger d’explosion sous l’action de la chaleur.
  • R6 Danger d’explosion en contact ou sans contact avec l’air.
  • R7 Peut provoquer un incendie.
  • R8 Favorise l’inflammation des matières combustibles.
  • R9 Peut exploser en mélange avec des matières combustibles.
  • R10 Inflammable.
  • R11 Facilement inflammable.
  • R12 Extrêmement inflammable.
  • R14 Réagit violemment au contact de l’eau.
  • R15 Au contact de l’eau dégage des gaz extrêmement inflammables.
  • R16 Peut exploser en mélange avec des substances comburantes.
  • R17 Spontanément inflammable à l’air.
  • R18 Lors de l’utilisation, formation possible de mélange vapeur-air inflammable/explosif.
  • R19 Peut former des peroxydes explosifs.
  • R20 Nocif par inhalation.
  • R21 Nocif par contact avec la peau.
  • R22 Nocif en cas d’ingestion.
  • R23 Toxique par inhalation.
  • R24 Toxique par contact avec la peau.
  • R25 Toxique en cas d’ingestion.
  • R26 Très toxique par inhalation.
  • R27 Très toxique par contact avec la peau.
  • R28 Très toxique en cas d’ingestion.
  • R29 Au contact de l’eau, dégage des gaz toxiques.
  • R30 Peut devenir très inflammable pendant l’utilisation.
  • R31 Au contact d’un acide, dégage un gaz toxique.
  • R32 Au contact d’un acide, dégage un gaz très toxique.
  • R33 Danger d’effets cumulatifs.
  • R34 Provoque des brûlures.
  • R35 Provoque de graves brûlures.
  • R36 Irritant pour les yeux.
  • R37 Irritant pour les voies respiratoires.
  • R38 lrritant pour la peau.
  • R39 Danger d’effets irréversibles très graves.
  • R40 Possibilité d’effets irréversibles.
  • R41 Risque de lésions oculaires graves.
  • R42 Peut entraîner une sensibilisation par inhalation.
  • R43 Peut entraîner une sensibilisation par contact avec la peau.
  • R44 Risque d’explosion si chauffé en ambiance confinée.
  • R45 Peut provoquer le cancer.
  • R46 Peut provoquer des altérations génétiques héréditaires.
  • R48 Risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée.
  • R49 Peut provoquer le cancer par inhalation.
  • R50 Très toxique pour les organismes aquatiques.
  • R51 Toxique pour les organismes aquatiques.
  • R52 Nocif pour les organismes aquatiques.
  • R53 Peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique.
  • R54 Toxique pour la flore.
  • R55 Toxique pour la faune.
  • R56 Toxique pour les organismes du sol.
  • R57 Toxique pour les abeilles.
  • R58 Peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l’environ- nement.
  • R59 Dangereux pour la couche d’ozone.
  • R60 Peut altérer la fertilité.
  • R61 Risque pendant la grossesse d’effets néfastes pour l’enfant.
  • R62 Risque possible d’altération de la fertilité.
  • R63 Risque possible pendant la grossesse d’effets néfastes pour l’enfant.
  • R64 Risque possible pour les bébés nourris au lait maternel.
  • R65 Nocif: peut provoquer une atteinte des poumons en cas d’ingestion.

Combinaison des phrases R

  • R14/15 Réagit violemment au contact de l’eau en dégageant des gaz extrêmement inflammables.
  • R15/29 Au contact de l’eau dégage des gaz toxiques et extrêmement inflammables.
  • R20/21 Nocif par inhalation et par contact avec la peau.
  • R20/22 Nocif par inhalation et par ingestion.
  • R20/21/22 Nocif par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R21/22 Nocif par contact avec la peau et par ingestion.
  • R23/24 Toxique par inhalation et par contact avec la peau.
  • R23/25 Toxique par inhalation et par ingestion.
  • R23/24/25 Toxique par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R24/25 Toxique par contact avec la peau et par ingestion.
  • R26/27 Très toxique par inhalation et par contact avec la peau.
  • R26/28 Très toxique par inhalation et par ingestion.
  • R26/27/28 Très toxique par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R27/28 Très toxique par contact avec la peau et par ingestion.
  • R36/37 Irritant pour les yeux et les voies respiratoires.
  • R36/38 Irritant pour les yeux et la peau.
  • R36/37/38 lrritant pour les yeux, les voies respiratoire et la peau.
  • R37/38 Irritant pour les voies respiratoires et la peau.
  • R39/23 Toxique : danger d’effets irréversibles très graves par inhalation.
  • R39/24 Toxique : danger d’effets irréversibles très graves par contact avec la peau.
  • R39/25 Toxique : danger d’effets irréversibles très graves par ingestion.
  • R39/23/24 Toxique : danger d’effets irréversibles très graves par inhalation et par contact avec la peau.
  • R39/23/25 Toxique : danger d’effets irréversibles très graves par inhalation et par ingestion.
  • R39/24/25 Toxique : danger d’effets irréversibles très graves par contact avec la pau et par ingestion.
  • R39/23/24/25 Toxique : danger d’effets irréversibles très graves par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R39/26 Très toxique : danger d’effets irréversibles très graves par inhalation.
  • R39/27 Très toxique : danger d’effets irréversibles très graves par contact avec la peau.
  • R39/28 Très toxique : danger d’effets irréversibles très graves par ingestion.
  • R39/26/27 Très toxique : danger d’effets irréversibles très graves par inhalation et par contact avec la peau.
  • R39/26/28 Très toxique : danger d’effets irréversibles très graves par inhalation et par ingestion.
  • R39/27/28 Très toxique : danger d’effets irréversibles très graves par contact avec la peau et par ingestion.
  • R39/26/27/28 Très toxique : danger d’effets irréversibles très graves par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R40/20 Nocif : possibilité d’effets irréversibles par inhalation.
  • R40/21 Nocif : possibilité d’effets irréversibles par contact avec la peau.
  • R40/22 Nocif : possibilité d’effets Irréversibles par ingestion.
  • R40/20/21 Nocif : possibilité d’effets irréversibles par inhalation et par contact avec la peau
  • R40/20/22 Nocif : possibilité d’effets irréversibles par inhalation et par ingestion.
  • R40/21/22 Nocif : possibilité d’effets irréversibles par contact avec la peau et par ingestion.
  • R40/20/21/22 Nocif : possibilité d’effets irréversibles par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R42/43 Peut entraîner une sensibilisation par inhalation et contact avec la peau.
  • R48/20 Nocif : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par inhalation.
  • R48/21 Nocif : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par contact avec la peau.
  • R48/22 Nocif : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par ingestion.
  • R48/20/21 Nocif : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par inhalation et par contact avec la peau.
  • R48/20/22 Nocif : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par inhalation et par ingestion.
  • R48/21/22 Nocif : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par contact avec la peau et par ingestion.
  • R48/20/21/22 Nocif : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R48/23 Toxique : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par inhalation.
  • R48/25 Toxique : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par ingestion.
  • R48/23/24 Toxique : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par inhalation et par contact avec la peau.
  • R48/23/25 Toxique : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par inhalation et par ingestion.
  • R48/24/25 Toxique : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par contact avec la peau et par ingestion.
  • R48/23/24/25 Toxique : risque d’effets graves pour la santé en cas d’exposition prolongée par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R50/53 Très toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique.
  • R51/53 Toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique.
  • R52 /53 Nocif pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique.

—–

PHRASE DE SECURITE : CONDUITE A TENIR POUR L’UTILISATION/LE STOCKAGE

Notez que Ces phrases « S » peuvent être combinées.

Phases S

  • S1 Conserver sous clé.
  • S2 Conserver hors de la portée des enfants.
  • S3 Conserver dans un endroit frais.
  • S4 Conserver à l’écart de tout local d’habitation.
  • S5 Conserver sous …

1 kérosène
2 huile de paraffine
3 d’eau
4 méthanol

  • S6 Conserver sous (gaz inerte à spécifier par le fabricant).
  • S7 Conserver le récipient bien fermé.
  • S8 Conserver le récipient à l’abri de l’humidité
  • S9 Conserver le récipient dans un endroit bien ventilé.
  • S12 Ne pas fermer hermétiquement le récipient.
  • S13 Conserver à l’écart des aliments et boissons, y compris ceux pour animaux.
  • S14 Conserver à l’écart des …

1 matières combustibles
2 acides et des bases fortes
3 acides

  • S15 Conserver à l’écart de la chaleur.
  • S16 Conserver à l’écart de toute flamme ou source d’étincelles – Ne pas fumer.
  • S17 Tenir à l’écart des matières combustibles.
  • S18 Manipuler et ouvrir le récipient avec prudence.
  • S20 Ne pas manger et ne pas boire pendant l’utilisation.
  • S21 Ne pas fumer pendant l’utilisation.
  • S22 Ne pas respirer les poussières.
  • S23 Ne pas respirer les vapeurs (termes appropriés à indiquer par le fabricant).
  • S24 Eviter le contact avec la peau.
  • S25 Eviter le contact avec les yeux.
  • S26 En cas de contact avec les yeux, laver immédiatement et abondamment avec de l’eau et consulter un spécialiste.
  • S27 Enlever immédiatement tout vêtement souillé ou éclaboussé.
  • S28 Après contact avec la peau, se laver immédiatement et abondamment avec …

1 de l’eau
2 polyéthylène glycol 400
3 de l’eau et du savon
4 de l’alcool éthylique

  • S29 Ne pas jeter les résidus à l’égout.
  • S30 Ne jamais verser de l’eau dans ce produit.
  • S33 Eviter l’accumulation de charges électrostatiques.
  • S35 Ne se débarrasser de ce produit et de son récipient qu’en prenant toutes précautions d’usage.
  • S36 Porter un vêtement de protection approprié.
  • S37 Porter des gants appropriés.
  • S38 En cas de ventilation insuffisante, porter un appareil respiratoire approprié.
  • S39 Porter un appareil de protection des yeux/du visage.
  • S40 Pour nettoyer le sol ou les objets souillés par ce produit, utiliser… (à préciser par le fabricant).
  • S41 En cas d’incendie et/ou d’explosion, ne pas respirer les fumées.
  • S42 Pendant les fumigations/pulvérisations, porter un appareil respiratoire approprié (termes appropriés à indiquer par le fabricant).
  • S43 En cas d’incendie utiliser …

1 de la poudre chimique
2 de la poudre spéciale pour feux de métaux
3 du sable sec
4 Ne jamais utiliser de l’eau.
5 de l’eau

  • 11 de la poudre chimique
  • Ne jamais utiliser de l’eau.
  • 12 de la poudre spéciale pour feux de métaux
  • Ne jamais utiliser de l’eau.
  • 13 du sable sec
  • Ne jamais utiliser de l’eau.
  • S45 En cas d’accident ou de malaise, consulter immédiatement un médecin (si possible lui montrer l’étiquette).
  • S46 En cas d’ingestion, consulter immédiatement un médecin et lui montrer l’emballage ou l’étiquette.
  • S47 Conserver à une température ne dépassant pas …°C.

0 0°C
1 10°C
5 50°C

  • S48 Maintenir humide avec …

1 de l’eau
2 de l’alcool éthylique
3 de l’alcool isopropylique
4 du 1,1,2-trichloroéthane

  • S49 Conserver uniquement dans le récipient d’origine.
  • S50 Ne pas mélanger avec …

1 des acides et des amines
2 des acides et des bases
3 des acides

  • S51 Utiliser seulement dans des zones bien ventilées.
  • S52 Ne pas utiliser sur de grandes surfaces dans des locaux habités.
  • S53 Eviter l’expositon – se procurer des instructions spéciales avant l’utilisation.
  • S56 Eliminer ce produit et son récipient dans un centre de collecte des déchets dangereux ou spéciaux.
  • S57 Utiliser un récipient approprié pour éviter toute contamination du milieu ambiant.
  • S59 Consulter le fabricant/fournisseur pour des informations relatives à la récupération/au recyclage.
  • S60 Eliminer le produit et son récipient comme un déchet dangereux.
  • S61 Eviter le rejet dans l’environnement. Consulter des instructions spéciales/la fiche de données de sécurité.
  • S62 En cas d’ingestion, ne pas faire vomir : consulter immédiatement un médecin et lui montrer l’emballage ou l’étiquette.

Combinaison des phrases S

  • S1/2 Conserver sous clé et hors de portée des enfants.
  • S3/7 Conserver le récipient bien fermé dans un endroit frais.
  • S3/9/14 Conserver dans un endroit frais et bien ventilé à l’écart des acides et des bases
  • S3/9/14/49 Conserver uniquement dans le récipient d’origine dans un endroit frais et bien ventilé à l’écart de… (matières incompatibles à indiquer par le fabricant).
  • S3/9/49 Conserver uniquement dans le récipient d’origine dans un endroit frais et bien ventilé.
  • S3/14 Conserver dans un endroit frais à l’écart des… (matières incompatibles à indiquer par le fabricant).
  • S7/8 Conserver le récipient bien fermé et à l’abri de l’humidité.
  • S7/9 Conserver le récipient bien fermé dans un endroit ventilé.
  • S7/47 Conserver le récipient bien fermé et à une température ne dépassant pas …°C (préciser par le fabricant).
  • S20/21 Ne pas manger, ne pas boire et ne pas fumer pendant l’utilisation.
  • S24/25 Eviter le contact avec la peau et les yeux.
  • S29/56 Ne pas jeter les résidus à l’égout, éliminer ce produit et son récipient dans un centre de collecte des déchets dangereux ou spéciaux.
  • S36/37 Porter un vêtement de protection et des gants appropriés.
  • S 6/37/39 Porter un vêtement de protection approprié, des gants et un appareil de protection des yeux/du visage.
  • S36/39 Porter un vêtement de protection approprié, et un appareil de protection des yeux/du visage.
  • S37/39 Porter des gants appropriés et un appareil de protection des yeux/du visage.
  • S47/49 Conserver uniquement dans le récipient d’origine à une température ne dépassant pas…°C (préciser par le fabricant).

—–

COMPATIBILITE ENTRE LES PRODUITS


—–

ANNEXE

Classes de toxicité suisses (CH) :

  • 1* = Substances extrêmement toxiques, à potentiel cancérogène, tératogène ou mutagène
  • 1 = Substances extrêmement toxiques
  • 2 = Substances très toxiques
  • 3 = Substances toxiques
  • 4 = Substances non inoffensives
  • 5 = Substances à risques faibles

Libre = Substances hors des classes de toxicité

WGK – Classes de risques pour l’eau WGK (Allemagne)

  • 0 = Substances sans risques pour l’eau en général
  • 1 = Substances à risques faibles pour l’eau
  • 2 = Substances à risques pour l’eau
  • 3 = Substances à grands risques pour l’eau

Réglementations pour les liquides inflammables VbF (Allemagne)

  • A 1 = liquides avec un point d’éclair en dessous de 21°C
  • A Il = liquides avec un point d’éclair entre 21°C et 55°C
  • A III = liquides avec un point d’éclair entre 55°C et 100°C
  • B = liquides avec un point d’éclair en dessous de 21°C se dissolvent dans l’eau à 15°C, ou dont les composants se dissolvent dans l’eau à 15°C.