[AFP] Loir-et-Cher : Incendie dans une usine classée Seveso

L’incendie qui s’était déclaré dimanche soir dans une usine du Loir-et-Cher spécialisée dans le traitement des métaux et classée Seveso, a finalement été éteint par les pompiers.

Le sinistre, d’origine indéterminée et qui n’a apparemment pas fait de victime, avait été signalé vers 19h30 sur un bâtiment appartenant à l’entreprise DEC, spécialisée dans le traitement des métaux par dépôts électrolytiques et chimiques et située dans le village de Cormenon, près de Vendôme.

L’important dégagement de fumées a nécessité par mesure de précaution l’évacuation de 400 habitants du village qui en compte près de 700, ont indiqué les gendarmes.

Selon le sous-préfet de Romorantin Jean-Philippe Trioulaire, « des habitants ont été importunés par d’importantes fumées qui se dégageaient du sinistre mais personne n’a été intoxiqué ». Selon lui, deux cents personnes ont été évacuées et regroupées dans une salle des fêtes.

Il a précisé qu’il n’y avait apparemment pas d’employés sur place au moment du départ de feu, qui a été précédé par « deux explosions ».

L’incendie a uniquement touché le bâtiment principal de l’usine, qui renfermait une unité de production. Les flammes ne se sont pas propagées aux bâtiments de stockage de produits chimiques.

« Des unités spécialisées ont été dépêchées sur place », en renfort des 80 sapeurs pompiers, « pour déterminer si la Grenne, une rivière passant près de l’usine, a été polluée » à la suite de ce sinistre, a précisé M. Trioulaire.

« Un chômage technique important est à prévoir sur le site (de la DEC) qui emploie plus de 110 personnes », selon le sous-préfet.

L’enquête visant à déterminer l’origine du sinistre a été confiée à la compagnie de gendarmerie de Vendôme.

Source : AFP (Agence mondial d’information)