Hausse des dépenses pour la protection de l’environnement en France depuis 1990

PARIS (AFP) – Les dépenses pour la protection de l’environnement en France s’accroissent plus rapidement que la richesse nationale depuis 1990 (6,1% par an contre 3,4%), selon le rapport annuel sur les comptes de l’économie de l’environnement en 2004 présenté mardi au ministère de l’Ecologie.

Cette évolution illustre la « prise de conscience par les Français de l’importance de l’écologie et du développement durable », estime le ministère, dans un communiqué.
Les montants affectés à la gestion d’espaces protégés ou sensibles, tels les parcs nationaux, les réserves naturelles ou les rivières, ont progressé de près de 10% par an au cours de cette période, selon ce rapport, a précisé le ministère.
Un autre rapport (mobilité, transport, environnement) élaboré avec le ministère des Transports, et présenté lors de la réunion annuelle de la Commission des comptes et de l’économie de l’environnement, dresse un constat sévère concernant la pression des transports sur l’environnement.
« Avec, sur les vingt dernières années, le doublement du réseau autoroutier, une croissance de 90% du fret routier et l’ajout tous les ans de 450.000 véhicules particuliers au parc automobile, le transport est le secteur dont la contribution à la croissance des émissions de gaz à effet de serre est la plus importante et la plus soutenue », souligne le communiqué.