L’Hygiène du Travail n’est pas suffisamment reconnue en France

Interview de Guy BOURGEOISAT, Président de la SOFHYT (SOciété Française des HYgiénistes du Travail)

Pouvez-vous nous définir ce qu’est l’hygiène du travail ?
Selon la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « l’hygiène du travail permet d’anticiper, de reconnaître, d’évaluer et de contrôler les risques pour la santé dans l’environnement du travail. Elle a pour objectif la protection de la santé et du bien-être des salariés, ainsi que la protection de la communauté dans son ensemble. »
Plus simplement, l’hygiéniste du travail organise la prévention des maladies professionnelles, comme l’ingénieur sécurité organise la prévention des accidents du travail ou l’ingénieur environnement organise la prévention des pollutions. C’est une fonction qui est entièrement tournée vers l’humain, pour la santé au travail. Le champ d’application de cette discipline couvre donc la prévention de la santé humaine face à différents types de risques professionnels : le risque chimique lié à l’utilisation de substances chimiques ou naturelles, le risque physique (bruit, vibrations, ultrasons, rayonnements ionisants et non ionisants), le risque biologique (microorganismes) et enfin le risque TMS et dorso lombaires.

Comment s’organise les missions dévolues à l’hygiène du travail ?
Le  » préventeur  » a pour mission

  • d’identifier les dangers et les niveaux d’exposition à ces dangers
  • d’évaluer les risques encourus en fonction des tâches et des conditions de travail
  • de mettre en place les mesures nécessaires pour maîtriser les risques : protections individuelles et collectives, mesures administratives, formation

Il y a 2 façons d’exercer ces missions

  • mettre en place les moyens de prévention nécessaires pour respecter les objectifs fixés par la réglementation
  • aller au delà en analysant de façon complète et exhaustive tous les risques et mettre en oeuvre les moyens techniquement disponibles, économiquement faisables et socialement acceptables pour que le fait de travailler n’entraîne aucun impact sur l’individu.

L’hygiéniste a en outre un rôle de protection de l’entreprise en rassemblant toute la documentation nécessaire sur les actions de maîtrise des risques mises en oeuvre et permettre ainsi en cas de maladie professionnelle de tracer l’origine de la maladie et les responsabilités de l’entreprise.

La fonction d’hygiéniste du travail est-elle bien reconnue en France ?
Pas suffisamment, le développement de l’Hygiène du Travail s’est opéré dans les « grandes » entreprises ayant le plus souvent une dimension internationale. Mais dans les PME/PMI la prévention est le plus souvent organisée par des professionnels qui sont plus ou moins bien formés aux différentes disciplines et dont la compétence est issue de l’adaptation des connaissances acquises dans d’autres disciplines et au fil du temps, par l’expérien

ce reçue sur le terrain. Contrairement aux USA ou au Canada, en France il existe très peu de formations spécifiques à l’hygiène du travail, c’est pourquoi la SOFHYT a développé un partenariat avec le CNAM pour concevoir des programmes spécialisés dans le cadre des IHIE (Institut d’Hygiène Industrielle et Environnement) Par ailleurs, il y a une volonté des pouvoirs publics en faveur de la prévention des risques professionnels notamment avec le décret de 2001 concernant le Document Unique. Les mentalités évoluent cependant très lentement du normatif vers le préventif.

Comment la SOFHYT se positionne-t-elle dans cet environnement ?
La SOFHYT (SOciété Française des HYgiénistes du Travail) a justement été créée pour promouvoir l’hygiène du travail et défendre la fonction d’hygiéniste du travail comme métier à part entière et reconnu pour son utilité. Plus précisément La SOFHYT s’est fixée statutairement les objectifs suivants:
1- Promouvoir et développer l’hygiène du travail, l’éthique professionnelle et les échanges avec les instituts et les groupes professionnels.
2- Promouvoir et accréditer la formation en hygiène du travail.
3- Participer à la stratégie de prévention en hygiène du travail mais aussi en sécurité et environnement.
4- Assurer le contact avec les associations poursuivant le même but et représenter ses membres dans les manifestations nationales et internationales.
5- Susciter et encourager les études et recherches en hygiène du travail et participer à la normalisation française et européenne dans ce domaine.
6- Etre l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics.

Nous travaillons sur trois axes :

  • Le forum annuel: lieu de rencontres et d’échanges des professionnels de la prévention autour d’un thème illustrant un des aspects de l’hygiène du travail
  • Les stages et formations spécialisés notamment en hygiène du travail et en ventilation industrielle.
  • Enfin notre point fort, les groupes de travail dont celui sur la formation en hygiène du travail qui a abouti à l’élaboration d’un programme de formation en Hygiène du Travail dans les IHIE. (Institut d’Hygiène Industrielle et de l’Environnement).

Pour ceux qui s’intéressent à notre association, vous pouvez nous contacter à sofhyt@aol.com et nous vous donnons rendez-vous à Préventica Marseille, nous y animerons une conférence sur le management des risques professionnels en établissement de soins le mercredi 1er mars à 12h30.

Source : Preventica