Travail : comment la précaution est devenue institution

Après la sécurité alimentaire et la santé publique, le « principe de précaution » a intégré le milieu professionnel. Un livre fort bien documenté retrace sa percée dans ce domaine. Avec de nombreux exemples concrets.

Un ouvrage publié sous l’égide de l’Institut national de Recherche et de Sécurité (INRS), qui dès 2001 a constitué un groupe de travail. Sous la direction d’Olivier Godard, économiste et professeur à l’Ecole polytechnique, les auteurs retracent l’histoire du principe de précaution en milieu professionnel puis son évolution.

De l’amiante aux fibres de substitution. Ou « De l’histoire vraie d’une prévention manquée à l’histoire reconstituée d’une précaution non délibérée » (chapitre 1). Outre l’amiante, il y est aussi question de stress, de radioprotection ou encore d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). C’est dire la diversité des exemples. La question du principe de la précaution – Sous la direction d’Olivier Godard – EDP Sciences – 256 pages – 32 euros.

Sources: Photo Chantiers de l’Atlantique