Généralités sur l’ATEX

1. – QU’EST-CE QU’UNE ATEX ?

Une atmosphère explosive (ATEX) est un mélange avec l’air, dans les conditions atmosphériques, de susbstances inflammables sous forme de gaz, vapeurs ou poussières dans lequel, après inflammation, la combustion se propage à l’ensemble du mélange non brûlé.
—–

2. – QUAND PEUT-ON ETRE EN PRESENCE D’UNE ATEX ?

Condition 1 :}} IL FAUT LA PRESENCE D’UN COMBURANT ET D’UN COMBUSTIBLE

Dans un mélange formant une ATEX, l’oxygène de l’air est le comburant, les substances inflammables sous forme de gaz, de vapeurs ou de poussières sont le combustible.

Condition 2 : LE MELANGE DOIT ETRE EXPLOSIF

  • Pour être explosif, le mélange ne doit être ni trop pauvre, ni trop riche en combustible :

LSE = Limite Supérieure Explosivité d’un gaz ou d’une vapeur dans l’air = concentration maximale dans le mélange au-dessous de laquelle il peut être enflammé.
LIE = Limite Inférieure d’Explosivité d’une substance inflammable = concentration minimale dans le mélange au-dessus de laquelle il peut être enflammé.

Pour être dans son domaine d’explosivité, le mélange avec l’air doit remplir la condition suivante :

LIE < concentration de la substance inflammable dans le mélange < LES – Dans le cas des vapeurs, la température du liquide inflammable doit être suffisante pour émettre assez de vapeurs :
Point éclair d’un liquide inflammable = température à laquelle un liquide émet suffisamment de vapeurs pour former avec l’air un mélange inflammable.
Pour être dans son domaine d’explosivité, le mélange avec l’air doit remplir la condition suivante :

T liquide > Point éclair

—–

3. – COMMENT UNE ATEX PEUT-ELLE EXPLOSER ?

Par l’apport d’une source d’inflammation…

L’explosion d’une ATEX peut être générée par l’apport d’une source d’inflammation. C’est le fameux triangle de l’explosion.

Une source d’inflammation pouvant engendrer une explosion peut être une source d’énergie suffisamment importante ou une température suffisamment élevée. Les conditions que doit remplir cette source pour provoquer l’explosion d’une ATEX sont présentées ci-dessous :

EMI : Energie Minimale d’inflammation
Énergie minimale qui doit être fournie au mélange, sous forme d’une flamme ou d’une étincelle, pour provoquer l’inflammation.

Énergie fournie par la source > EMI

Ou

Température d’auto-inflammation
Température à laquelle le mélange avec l’air s’enflamme spontanément.

T mélange > T auto-inflammation

—–

4. – QUELLES SONT LES SUBSTANCES INFLAMMABLES LES PLUS DANGEREUSES ?

La dangerosité d’un mélange avec l’air dépend de sa concentration en substance inflammable mais également des caractéristiques propres à cette substance. Il est donc nécessaire de classer ces différents combustibles suivant leur niveau de dangerosité.

Deux classements différents :

1. GROUPES DE GAZ ( OU SUBDIVISIONS )

Les diverses substances peuvent s’enflammer suite à l’apport d’une énergie suffisante. Plus l’énergie suffisante est faible , plus la substance est dangereuse.

IEMS : L’interstice Expérimental Maximal de Sécurité :
C’est l’épaisseur maximale de la couche d’air entre 2 parties d’une chambre interne d’un appareil d’essai qui, lorsque le mélange interne est enflammé empêche l’inflammation du même mélange gazeux externe à travers un épaulement de 25mm de longueur.

EMI : Energie Minimale d’Inflammation :
Énergie minimale qui doit être fournie au mélange, sous forme d’une flamme ou d’une étincelle, pour provoquer l’inflammation.

2. CLASSES DE TEMPERATURE
Les diverses substances peuvent s’enflammer à des températures différentes. Plus la température d’inflammation est faible, plus la substance est dangereuse.

En conséquence, les matériels destinés à être utilisés dans une atmosphère explosive sont classés de T1 à T6 en fonction de la température maximale de surface qu’ils génèrent.

Par exemple, un appareil dont la température maximale de surface est de 105° C sera classé T4. Il appartient ensuite à l’utilisateur de vérifier que la température d’auto-inflammation de l’atmosphère est supérieure à 135°C.

La classe de température d’un matériel n’est valable que pour une température ambiante d’utilisation donnée (ou une gamme de température d’utilisation donnée).

—–

5. – COMMENT EVITER L’EXPLOSION D’UNE ATEX ?

SECURITE INTEGREE CONTRE LES EXPLOSIONS

On peut éviter une explosion en agissant sur l’une des composantes suivantes :

  • Suppression de l’atmosphère explosive.
  • Suppression de la source d’inflammation
  • Non-propagation de l’inflammation.

Les modes de protection des matériels électriques utilisés en ATEX gazeuse ont plusieurs modes de protection bien connus. Ils agissent sur l’une des 3 composantes qui sont :

  • La suppression de l’atmosphère explosive.
  • La suppression de la source d’inflammation.
  • La non-propagation de l’inflammation.

Cas particulier : mode de protection (n) :
Ce mode de protection ne peut être utilisé que pour un matériel situé dans un emplacement où une ATEX n’est pas susceptible de se présenter en fonctionnement normal ou, si elle se présente néanmoins, n’est que de courte durée (fonctionnement anormal prévisible).

PROTECTION DES MATERIELS ELECTRIQUES DESTINES A ETRE UTILISES EN PRESENCE DE POUSSIERES COMBUSTIBLES :

Cette protection peut être assurée par l’étanchéité des divers matériels aux poussières ainsi que par des mesures visant à limiter les températures maximales de surface en fonctionnement normal.

Les modes de protection pour les matériels non électriques valables en ATEX gazeuses et poussières sont par la :

  • Protection par enveloppe à circulation limitée (symbole : fr)
  • Protection par enveloppe antidéflagrante (symbole : d)
  • Protection par sécurité intégrée
  • Protection par sécurité à la construction (symbole : c)
  • Protection par contrôle de la source d’inflammation (symbole : b)
  • Protection par surpression interne
  • Protection par immersion dans un liquide (symbole : k).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *